Inscrivez-vous à notre newsletter
Aux forges de Vulcain > Actualités > Actualités > 5 bonnes raisons de lire « Noam Chomsky, activiste »

5 bonnes raisons de lire « Noam Chomsky, activiste »

Les Éditions Aux forges de Vulcain vous donnent cinq bonnes raisons de lire l’essai de Jean Bricmont, Noam Chomsky, activiste.

imprimes-noam-chomsky-portrait-du-linguiste-9619529-697-print-noam-9a5f-a7bb6_570x0

Le livre

Les Éditions Aux forges de Vulcain publient Noam Chomsky, activiste de Jean Bricmont, une biographie intellectuelle de Noam Chomsky, un intellectuel américain. Cet ouvrage est nécessaire car il montre ce que peut être un intellectuel engagé – ce qu’il apporte à la société. L’ouvrage montre aussi ce qu’est l’Amérique et ce qui la distingue politiquement de notre pays – ce qui nous permet, en retour, de nous interroger sur les caractéristiques de notre propre esprit démocratique. Enfin, ce livre est nécessaire car il permet au lecteur français de découvrir enfin Noam Chomsky, une figure que les Français ignorent ou comprennent confusément, que cette confusion se teinte d’un regrettable mépris, ou d’une admiration excessive.

Le texte de Jean Bricmont présente la personne de Noam Chomsky, ce qu’il pense et pourquoi il pense ce qu’il pense. Cette présentation des positions de Chomsky repose sur la description et l’analyse de plusieurs de ses engagements, sur des questions aussi diverses que le fonctionnement des médias dans nos sociétés modernes, les interventions militaires américaines ou le respect des libertés civiles.

 

5 bonnes raisons de le lire

Lecteur, lectrice, si tu veux en savoir davantage, voici 5 raisons de lire ce livre :

  1. Chomsky est un philosophe en actes. À proprement parler, Chomsky n’a pas de pensée philosophique, mais il adopte ses positions par principe, sans se soucier de comment ce qu’il dit sera reçu. Une attitude que n’aurait pas reniée Socrate.
  2. Chomsky est un anarchiste élégant. L’anarchisme n’est pas le refus de l’autorité, mais le refus de l’autorité illégitime : il y a chez Chomsky une passion communicative du doute – il faut douter de la légitimité des autorités.
  3. Chomsky est un rationaliste. Toute intervention de Chomsky est nourrie de sa lecture très assidue de la presse, afin d’y collecter, non des opinions, mais des faits. À cet égard, une blague récurrente de Chosmky est qu’il préfère lire le Wall Street Journal, un journal conservateur mais concentré, jusqu’à une époque récente, sur l’établissement de fait, que le New York Times, plus à gauche, mais reposant sur l’expression d’opinions. Il faut des faits pour raisonner.
  4. Chomsky est un démocrate modèle. Chomsky incarne l’exigence démocratique, cette idée que chaque homme, par sa raison, peut avoir raison contre tous, et que la démocratie n’est pas le nombre, c’est une exigence, adressée à chacun, de lire, se documenter, réfléchir, discuter.
  5. Chomsky est un activiste. Chomsky, bien qu’ayant gagné une reconnaissance certaine dans son domaine de recherche, n’use jamais de ce prestige pour légitimer ses prises de positions qu’il présente simplement comme les prises de positions d’un simple citoyen, qui pense devoir agir avec les armes dont nous disposons tous dans nos démocraties modernes: la réflexion et la parole.

 

(Ce petit article est illustré par une œuvre de l’illustrateur Pagazine, qui nous a gentiment permis de l’employer. Merci à lui ! Des tirages de cette œuvre peuvent être achetés ici. Ce portrait de Chomsky rassemble des histoires, anecdotes et trait de caractères de Chomsky: – Professeur au M.I.T – Étudiant la grammaire et la linguistique  – Proposant de nouvelles théories  – son activisme anti guerre du Vietnam – Parcourant le monde pour donner des conférences – L’anarchiste et sa vision du capitalisme – Étudiant le structuralisme et la théorie sur la linguistique – très critique envers les médias de masse…)