Inscrivez-vous à notre newsletter
Aux forges de Vulcain > Actualités > Actualités > À quoi sert une « cartouche » ?, avec le Dictionnaire pittoresque du collège (2/4)

À quoi sert une « cartouche » ?, avec le Dictionnaire pittoresque du collège (2/4)

Chaque mercredi de septembre, découvrez une définition extraite du « Dictionnaire pittoresque du collège » de Louis Butin et alii (avec des illustrations de Freddy Nadolny Poustochkine), lue par Elise Moussion.

cartouche22

 

La version audio :

 

 

La version texte :

 

CARTOUCHE

La cartouche d’encre a de multiples usages.

On peut, bien sûr, la découper au cutter, de façon à en répandre le contenu sur le sol. Mais on peut aussi recueillir, une fois vidée, comme le fait Tiphaine, la petite bille de plastique qu’elle recèle, en collectionner des centaines au fond de sa trousse, et les faire rouler rêveusement dans la paume de sa main, pour laisser libre cours à ses instincts mélancoliques. On peut encore, à la manière d’Alexandre, en repoussant la bille de plastique obturant la cartouche, donner un violent coup de poing sur le réceptacle mou, de façon à produire un jet tonique d’encre bleue sur la table et la feuille de sa voisine. Ou, plus sournoisement, comme Sylvain, disposer une boulette de papier mâché à l’embout de la cartouche, puis jeter celle-ci au plafond où elle se collera par le truchement du papier mâché, et retombera un jour, par surprise, sur la tête d’un autre élève. La cartouche d’encre, enfin, insérée dans un stylo plume, peut par ailleurs servir à écrire.