Inscrivez-vous à notre newsletter
Aux forges de Vulcain > Actualités > Actualités > Qu’est-ce qu’un « bolosse » ?, avec le Dictionnaire pittoresque du collège (1/4)

Qu’est-ce qu’un « bolosse » ?, avec le Dictionnaire pittoresque du collège (1/4)

À l’occasion de la rentrée, découvrez chaque mercredi de septembre, lue par Elise Moussion, une définition extraite du « Dictionnaire pittoresque du collège » de Louis Butin et alii, avec des illustrations de Freddy Nadolny Poustochkine.

bolosse1

 

La version audio :

 

La version texte :

 

BOLOSSE

D’un usage très courant parmi les élèves, il signifie approximativement ringard ou loser. Par extension, se dit d’un bon élève, et à plus forte raison, d’un fayot.

« Regarde Léo. C’te bolosse : il écrit en violet comme une meuf ! »

Plusieurs courants philologiques s’affrontent sur les origines de ce mot. Le plus référencé repère dans la construction du terme bolosse une similitude avec bobo, qui est l’abréviation de bourgeois-bohème. Bolosse serait donc l’abréviation, toujours selon ce courant de pensée, de bourgeois-lopette ou encore de bourgeois-lopsa (de lopsa : verlan de salope, signifiant fourbe et efféminé).

Un courant philologique plus paresseux fait dériver ce mot, par une paronomase hypocoristique, du terme plus commun « boulet ».

Un autre emploi notable est son utilisation affectueuse entre amis.

« Wesh, bolosse ! Bien ou quoi ? » qui peut se traduire ainsi : « Et alors, l’ami ! Comment allez-vous ? »