Inscrivez-vous à notre newsletter

Salon des éditeurs indépendants

Les 13, 14 et 15 novembre, Salon des éditeurs indépendants, à Paris.

salon autre livre

Venez découvrir les auteurs des Forges en dédicace aux Blancs-Manteaux !

Lire la suite

La tournée « Nous tous sommes innocents »

Cathy Jurado-Lécina, auteure du très remarqué Nous tous sommes innocents, rencontrera ses lecteurs en lectrices en mai et juin 2015!

NTSI - world tour

Venez à la rencontre de la romancière qui a su toucher le coeur et frapper l’esprit de nombreux lecteurs et lectrices avec son magnifique récit de l’histoire de Jeannot !

Lire la suite

Les Forges sont au Salon du livre

Au stand F80, retrouve les Editions Aux forges de Vulcain !

AFDV SDL

Avec « Nous tous sommes innocents » de Cathy Jurado-Lécina et « Jésus de Nazareth » de Paul Verhoeven.

Lire la suite

La Gazette des Forges, février 2015

La première lettre d’information des Forges !

Norman RockwellChristmas postman, early 1950s

Tous les mois, des nouvelles des Forges !

Lire la suite

Rencontre avec Cathy Jurado-Lécina

Le vendredi 23 janvier 2015, le Thé des écrivains accueille Cathy Jurado-Lécina, auteur de Nous tous sommes innocents.

rencontre_cathy_thedesecrivains

Découvrez l’auteur derrière la surprise de ce début d’année !

Lire la suite

Entretien avec Cathy Jurado-Lécina (1/2)

À l’occasion de la parution de son premier roman, Nous tous sommes innocents, Cathy Jurado-Lécina a accepté de répondre à quelques questions. Dans cette première partie, elle nous en dit plus sur l’écriture de son premier roman.

photo de Cathy_recadre

Comment est né Nous tous sommes innocents ? Qu’est-ce qui t’a poussée à écrire ce texte ?

Une rencontre. Celle de l’éditeur et maître typographe Jean-Claude Bernard (Éditions Encre & Lumière) qui a publié des photos du Plancher de Jeannot, accompagnées d’un texte de Guy Roux – le psychiatre passionné d’art brut qui a découvert le plancher et l’a révélé. Après avoir lu ce texte, j’ai été hantée par Jeannot. Il visitait mes rêves, j’y pensais sans arrêt. Je le voyais graver le bois, dans

Lire la suite