Inscrivez-vous à notre newsletter
Aux forges de Vulcain » Nos collections » Fiction » Le Puits au bout du monde : La Route vers l’amour
arton131-5faa8
Loading

Le Puits au bout du monde : La Route vers l’amour

De William Morris

Collection : Fiction


Résumé

Rodolphe, le plus jeune fils du roi des Haults-Prés, un petit pays paisible, s’enfuit de chez son père pour partir en quête d’aventures et vivre la vie d’un chevalier errant. Chemin faisant, il apprend l’existence d’un puits magique à l’eau miraculeuse, et se met en devoir de le découvrir. Son périple le mènera par monts et par vaux, de hameaux en citadelles, par-delà les prairies, les forêts et les landes arides. Le jeune aventurier y rencontrera toutes sortes de personnages, parmi lesquels les bergers-guerriers du Pays-des-Collines, un mystérieux chevalier noir, un moine lubrique, une troupe de joyeux hors-la-loi et une merveilleuse sorcière dont il tombera éperdument amoureux. Quête initiatique, roman d’éducation fantastique, récit d’aventures, Le Puits au bout du monde (1896), dont La Route vers l’amour est le premier des quatre volumes, a durablement influencé la littérature fantastique anglaise et particulièrement ses deux maîtres, C.S. Lewis et J.R.R. Tolkien.


Informations

  • Genre : Roman
  • 177 pages
  • Format : 13 x 20 cm
  • ISBN : 978-2-919176-16-8
  • Traduction de l’anglais de Maxime Shelledy

À propos de William Morris

William Morris (1834-1896) fut imprimeur, poète, écrivain, peintre, conférencier, dessinateur, architecte et activiste socialiste. Le Lac aux îles enchantées (1897) fait partie de ses derniers ouvrages, qui ont durablement influencé la littérature fantastique anglaise.

A lire aussi, un autre entretien, avec le même David Meulemans, pour le magazine Histoire et images médiévales, qui souligne davantage le caractère paradoxal de l’oeuvre de Morris, qui se tourne à la fin du XIXème siècle vers la littérature allégorique, alors que l’esprit de son temps semble se tourner vers le naturalisme.