Inscrivez-vous à notre newsletter
Aux forges de Vulcain > Actualités > Actualités > CHINATOWN, INTERIEUR – coups de coeur

CHINATOWN, INTERIEUR – coups de coeur

Rentrée littéraire 2020 : sortie du nouveau roman de Charles Yu, Chinatown, Intérieur, traduit par Aurélie Thiria-Meulemans.

Charles Yu en lice pour le MEDICIS ETRANGER

Le livre est disponible ici.

Le teaser est disponible ici

 

Lauréat du NATIONAL BOOK AWARD – meilleur roman 2020

Finaliste du Prix littéraire du magazine Les Inrockuptibles

Finaliste du MÉDICIS étranger

sélection de la Médaille de l’excellence de la fondation Andrew Carnegie.

 

Avis de la presse francophone :

 

« Férocement drôle, mais aussi formidablement attachant. » Sophie Pujas dans Le Point

« Un roman bondissant, hilarant (et bien traduit) – une superbe démonstration de kung fu littéraire » Frédéric Pagès dans le Canard enchaîné.

« Véritable condensé de l’humour destructeur de son auteur, le nouveau roman de l’Américain Charles Yu déconstruit les clichés qui collent à la communauté asiatique et les illusions du rêve américain. » Yann Perreau dans Les Inrockuptibles.

« Un roman métaphysique brillant et un tour de force » Amandine Schmitt dans L’Obs.

« Un roman drôle et bouleversant, qui bouscule tant dans le fond que dans la forme. Clémentine Goldszal dans Elle.

« Une satire jubilatoire des clichés hollywoodiens sur les acteurs asiatiques. » Augustin Trapenard dans Boomerang.

« De l’humour, de l’intelligence, qui méritait bien le National Book Award! » Gorian Delpâture, dans Entrez Sans Frapper (RTBF)

« Un roman inventif et acerbe sur les limites de l’assimilation, sur les assignations de classe et la société du spectacle » (Libération)

 

Avis de la presse américaine :

« Charles Yu, habite à Irvine près de Los Angeles, et a déjà écrit pour la série Westworld (HBO) ainsi que pour d’autres séries sur FX et AMC, raconte que l’histoire a été en partie inspirée de sa propre expérience de fils d’immigrés taïwanais ayant grandi en Californie. « J’avais en quelque sorte toujours l’impression que je ne savais pas vraiment où était ma place », nous confie-t-il en parlant de son enfance à Los Angeles. « Je n’ai jamais eu la sensation d’être au milieu de l’action. Et j’ai senti que c’était peut-être non seulement une façon de penser à ce que vivent les américains d’origine asiatique, mais que ça pourrait aussi être un prisme à travers lequel observer les dynamiques raciales dans un sens plus large. » (LA TIMES)

« Interior Chinatown […] m’a rappelé le mélange d’humour et de sincérité que l’on trouve dans les nouvelles de George Saunders, dans les jeux métafictifs de Mark Leyner ou dans des films comme The Truman Show. » (The New York Times)

« Ce roman examine la réalité quotidienne des Américains d’origine asiatique, cette impression d’être à jamais des étrangers dans ce pays, une minorité qui ne sera jamais actrice d’une nation blanche et noire. » (The New Yorker)

« Ce roman est génial. Non seulement l’intelligence de sa structure et de ses métaphores est impressionnante, mais le message implicite derrière l’histoire de Willis Wu témoigne avec précision de ce que signifie non pas uniquement être asiatique aux États-Unis, mais plus largement, ne pas être blanc aux États-Unis. Quiconque voulant tenir une conversation critique et engagée sur les races aux États-Unis se doit de lire Interior Chinatown, qu’il soit américain d’origine asiatique ou non. Le message de Charles Yu sur notre propre emprisonnement dans des rôles raciaux spécifiques est un message radical qui mérite d’être entendu. » (The Crimson)

« Il y a quelque chose, chez Yu, un côté ludique et cérébral comme de Jonathan Lethem, un côté triste et résigné, comme chez Kurt Vonnegut, un côté très “dickien” dans son refus paranoïaque de la société de consommation. Mais il y a aussi chez lui une sensibilité unique, originale, notamment quand il parvient à mêler, sous l’apparence de la simplicité, et au travers de personnages apparemment passifs, l’humour au plus profond pathos. » (The San Francisco Chronicle)

 

Sélection d’avis des libraires francophones :

 

Maryline (Librairie Le Comptoir, Santiago) :

« Ce livre exceptionnel est une de mes plus grosses surprises de cette Rentrée Littéraire. C´est un livre inclassable par un auteur hors du commun. Non-curieux s´abstenir, tout est étonnant, aussi bien la forme que l´histoire. La traduction est fluide et naturelle, bref que du bonheur ! »

 

Librairie Nordest :

« Notre premier coup de cœur de la rentrée littéraire. »

 

Librairie Fontaine Auteuil :

« Un régal d’humour cinglant. »

 

Fabien BERNIER (librairie Decitre Grenoble) :

« Ben voilà, le roman le plus drôle de la rentrée littéraire ! Quand on aura fini de se marrer on reviendra pour un petit mot. Parce qu’il y a des choses à en dire… »

 

Fabien Dippe (librairie Le Point de côté à Suresnes) :

« Il est génial ce roman ! »

 

Damiane DONATO (Librairie l’Antre guillemets, Langon):

« Un roman étrange, drôle mais qui a beaucoup à dire… »

 

Sélection de la rentrée de la librairie LIVRE AUX TRESORS

 

Florine, Librairie LE PHENIX, Paris :

« Charles Yu nous narre de façon très originale les péripéties de Willis, américain d’origine chinoise rêvant de percer à Hollywood. Et ce roman est un véritable cri du cœur ! »

 

Librairie Les Cordeliers :

« On vous conseille ! »

 

Sélection d’avis de média francophones :

 

Just a Word :

« Chinatown, Intérieur est un chef d’oeuvre. Que peut-on en dire de plus ? Que c’est un grand roman américain sur l’Amérique et le fait d’être Asiatique en Amérique hier et aujourd’hui ? Que c’est une audace narrative et formelle qui confine au génie ? Que c’est un entrelacement d’histoires et de destins drôles et tragiques ? On pourrait te le dire, mais si tu n’as pas déjà ouvert le livre alors, c’est que tu n’as pas du lire comme il faut ! Note : 10/10 »

https://justaword.fr/chinatown-int%C3%A9rieur-710964b2032f

 

Notes Bibliographiques :

« La confusion incessante entre fiction et réalité, pour le personnage principal comme pour le lecteur, fait le charme de ce roman malin, intrigant et inventif. »

 

Evadez-moi :

« On entend en général parler de racisme aux Etats-Unis qu’envers les latinos, les noirs mais jamais envers les asiatiques. Il était temps qu’un auteur en parle et il le fait avec une originalité déconcertante, drôle, une sorte d’autodérision pleine de fraicheur et d’humour, sans haine mais avec une forme de renoncement touchante. »

http://www.evadez-moi.com/archives/2020/08/30/38504808.html?fbclid=IwAR3UxQmT9bFRpwQHFE5cJ6OtjVE00IuCeOWKzAAKqn6tzmCHmTslsx5wo5s

 

Anais Alexandre :

« Chinatown intérieur est assurément un grand roman, un de ceux qui vous épatent et vous transportent à chaque page. Charles Yu est un virtuose sur bien des aspects et je vous recommande vivement ce livre qui ne ressemble à aucun autre. »

https://lapagequimarque.wordpress.com/2020/09/05/chinatown-interieur-charles-yu/

 

L’horizon et l’infini :

« Une montagne russe d’émotions, Chinatown intérieur est assez unique, innovant et puissant. Les précédents ouvrages de l’auteur sont aussi remarquables. Un livre dynamique que je vous recommande vivement de lire! »

https://blog.lhorizonetlinfini.com/2020/09/06/chinatown-interieur/

 

Quoi de neuf sur ma pile :

« « Chinatown Intérieur » est donc à la fois un bon roman, passionnant et émouvant, et une mise en fiction originale, intéressante, et innovante de l’œuvre de Goffman. A lire pour découvrir ce qu’est une vie bridée par les stéréotypes et comprendre pourquoi il est si difficile de sortir du rapport Dominant/dominé »

https://www.quoideneufsurmapile.com/2020/09/chinatown-interieur-charles-yu.html?fbclid=IwAR2DUVpMGwJgu_3Zgb7v9x_vOrL6Ys3_rZxwv1Y9kpgNtaKwHyRoYBZasv8

 

EmOtions, un blog littéraire :

« Chinatown, intérieur est un livre inclassable, habile et clairvoyant. Charles Yu est un conteur qui maîtrise l’art de la distraction, et qui a compris que c’est un excellent moyen de faire comprendre le monde. Remarquable ! »

https://gruznamur.com/2020/09/10/chinatown-interieur-charles-yu/