Inscrivez-vous à notre newsletter
9782373050912

18.00 €

Loading

Les abysses

De Rivers Solomon

Collection : Fiction


Résumé

Lors du commerce triangulaire des esclaves, quand une femme tombait enceinte sur un vaisseau négrier, elle était jetée à la mer. Mais en fait, toutes ces femmes ne mourraient pas. Certaines ont survécu, se sont transformées en sirènes et ont oublié cette histoire traumatique. Un jour, l’une d’entre elles, Yetu, va leur rappeler, dans ce roman d’émancipation, magique et réflexif, sur la condition noire et sur l’impossibilité d’une justice, en l’absence de vérité.

 

Traduction : Francis Guévremont

 

« Quand l’afrofuturisme rencontre le folklore » Tor.Com
« Immersif, poignant et poétique » NPR
« Un court roman d’une remarquable beauté » Hypable
Finaliste des Hugo Awards.
Finaliste des Nebula Awards
Finaliste des Locus Awards
Lauréat des Lammy Awards
Un des dix livres les plus attendus de la rentrée 2020, selon LIRE LE MAGAZINE LITTÉRAIRE / Sens critique
Les origines du roman : 

Clipping, le groupe de hip hop, présente le roman de Rivers Solomon, aboutissement d’une des invention afrofuturiste, une contribution neuve à l’histoire orale des Noires et Noirs américains.
[Ce roman est] un jeu de téléphone arabe artistique. Vous vous souvenez de ce jeu : on chuchote une phrase de personne à personne, puis, au fil des erreurs des participants, la phrase se transforme et devient quelque chose d’entièrement nouveau et étonnant. C’est une métaphore évidente, et même peut-être banale, mais on l’utilise généralement pour illustrer le fait que le sens se dégrade, que l’information se corrompt en se déplaçant, que la vérité, transmise sous la forme de ragots, devient fiction. Mais ce dont cette métaphore ne tient pas compte est le fait que la transformation de la phrase est la nature même du téléphone arabe, et non une forme d’échec. […] Chaque nouveau récit qui a été inventé à partir de The Deep [morceau de rap de clipping] représente une création, et non une destruction ; chaque nouvelle version exprime à sa façon son admiration pour les itérations qui l’ont précédée. The Deep, à sa troisième partie de téléphone arabe, a maintenant pris la forme d’un livre, et le jeu pourrait continuer à l’infini, acquérant de nouveaux aspects au fur et à mesure que de nouveaux joueurs s’en emparent.
C’est Drexciya qui a lancé le jeu. Ce duo de techno-électro, originaire de Détroit, […] a créé […] la première mythologie :

Serait-il possible que des êtres humains puissent respirer sous l’eau ? Le fœtus, dans le ventre de sa mère, arrive certainement à vivre en milieu aquatique. Au cours du plus effroyable holocauste qu’ait jamais connu l’humanité, des milliers d’esclaves africaines ont été jetées par-dessus bord pendant la traversée vers les Amériques alors qu’elles étaient en train d’accoucher, parce qu’on les considérait comme une cargaison malsaine et perturbatrice. Serait-il possible qu’elles aient donné naissance, une fois sous l’océan, à des bébés n’ayant jamais respiré d’air ? Les Drexciyiens, ayant subi une mutation, seraient-ils les descendants amphibies de ces malheureuses victimes de la cupidité des hommes ? Et Dieu les aurait-Il épargnés pour que nous en tirions un enseignement, ou pour nous terroriser ?

Cette histoire reprend l’un des éléments les plus affreux du commerce transatlantique des esclaves et le considère dans une nouvelle perspective. Le meurtre de ces femmes enchaînées se transformait, par la force de l’imagination, en une lutte pour échapper à l’oppression et pour fonder une nouvelle civilisation utopique. »


Informations

  • Genre : Roman
  • 178 pages
  • Format : 14 x 20,5 cm
  • ISBN : 9782373050912
  • Date de parution : 11 Septembre 2020

À propos de Rivers Solomon

Rivers Solomon est une personne transgenre, née aux Etats-Unis, qui vit désormais en Grande-Bretagne. L’incivilité des fantômes est son premier roman.