Inscrivez-vous à notre newsletter

La presse en parle

QUENTIN-MEILLASSOUX

Métaphysique et fiction des mondes hors-science

De Quentin Meillassoux

Collection : Essais

Retour à la fiche du livre

« En allant au fond du problème de Hume et en examinant jusqu’au bout les implications de son hypothèse, Q. Meillassoux ouvre des portes aussi bien en métaphysique qu’en littérature et renoue à travers ces exercices de pensée avec une véritable expérience philosophique. Cette conférence, tout en permettant une entrée rapide au sein du problème constitutif du système de son auteur, donne aussi un aperçu d’une nouvelle façon d’appréhender les problèmes de la métaphysique [...]. » (Karim Oukaci, L’Oeil de Minerve)

« Il y a des moments où l’admiration que l’on a pour une personne est plus stérilisante que stimulante lorsqu’il s’agit de parler de celle-ci. Quentin Meillassoux fait partie de ces monstres qui peuplent mon imaginaire philosophique et qui constituent pour moi, au-delà des figures tutélaires, des accélérateurs de pensée. [...] Il était donc temps d’essayer de communiquer, à mon tour, un peu de la passion qu’il a su prodiguer sans compter lors de ses cours et séminaires, en saisissant la très belle occasion que nous offrent les Forges de Vulcain de nous introduire à sa philosophie à travers un bel essai de métafiction. » (Freakosophy, octobre 2014)

« Ses travaux, qui prennent à chaque fois la ferme résolution de l’explicite, ont l’ambition de rompre avec la dévalorisation moderne et contemporaine de la métaphysique pour redonner ses droits à la pensée de l’absolu. C’est d’ailleurs là tout le projet du réalisme spéculatif, un mouvement philosophique contemporain initié à Londres en 2007, dont Quentin Meillassoux est la figure de proue, et qui cherche –mais il va s’agir d’éclaircir cela ici- à penser les propriétés absolues de la réalité sans que la pensée ne les altère. » (un long et ambitieux article qui donne des clefs pour saisir toute l’ambition de la pensée de Quentin Meillassoux)

« Dans ce court et brillant essai, Quentin Meillassoux nous dévoile l’existence d’un genre de fiction passé inaperçu jusqu’aujourd’hui : la fiction des mondes hors-science. Ce genre littéraire très rare –  l’auteur ne repère que quatre exemples dans l’histoire de la littérature –  a toujours été considéré comme de la science-fiction, bien qu’il s’en démarque pour une raison que seul un philosophe spéculatif peut saisir : la présence d’une métaphysique subjacente aux mondes  décrits. » (la suite, ici)