Inscrivez-vous à notre newsletter
Aux forges de Vulcain » Nos collections » Fiction » Le Soldat désaccordé

18.00 €

Loading

Le Soldat désaccordé

De Gilles Marchand

Collection : Fiction


Résumé

Paris, années 20, un ancien combattant est chargé de retrouver un soldat disparu en 1917. Arpentant les champs de bataille, interrogeant témoins et soldats, il va découvrir, au milieu de mille histoires plus incroyables les unes que les autres, la folle histoire d’amour que le jeune homme a vécue au milieu de l’Enfer. Alors que l’enquête progresse, la France se rapproche d’une nouvelle guerre et notre héros se jette à corps perdu dans cette mission désespérée, devenue sa seule source d’espoir dans un monde qui s’effondre.

 

Tous les avis des libraires sont ici.


Informations

  • Genre : Roman
  • 208 pages
  • Format : 14 x 20,5 cm
  • ISBN : 978-2-373-05648-8
  • Date de parution : 19 Août 2022

 

Première sélection du prix Libr’à Nous 2023.

 

Cécile Coulon, France Inter – Gilles Marchand et ses sources

Yannick Blavette de l’émission On est fait pour s’entendre (RCF) reçoit Gilles Marchand.

Épisode du podcast Le Lirez Vous consacré au Soldat désaccordé de Gilles Marchand.

Sélection du Prix de la 5ème édition du prix de La Boétie – France Bleu

 

« À travers cette enquête, Gilles Marchand nous parle de la guerre mais il nous parle surtout d’une histoire d’amour. (…) C’est vraiment un grand hommage qu’il rend [à ces soldats]. »

RTBF – La Une

 

« A l’aide d’une écriture très précise, Gilles Marchand nous fait approcher les horreurs de la première guerre mondiale à travers deux belles histoires d’amour contrariées. Histoires d’amour qui souvent ont permis aux soldats de tenir dans les conditions extrêmes.
On en a parlé dans Cultur’L sur RCF Limousin. »

Cultur’L RCF

 

« C’est toute la force de ce roman de Gilles Marchand qui réussit ici un exercice de haut vol : rester en équilibre entre atrocités guerrières et romance onirique. »

Jean-Noël Levavasseur – Ouest France

 

« Un très beau roman qui marquera sans doute cette rentrée littéraire et que je vous engage vivement à lire, c’est un bijou, une pépite, un bonheur de sensibilité et de poésie malgré l’enfer qu’il évoque, un livre à ne pas rater. »

Josiane, NewsOrléansWebradio

 

« Ce roman de guerre ouvre tant de tiroirs que le présenter même de la sorte ne lui rend aucunement justice.

La guerre est omniprésente, la souffrance et la douleur de même — pourtant, il n’est pas question de la folie meurtrière des hommes. Le soldat désaccordé a quelque chose du Voyageur imprudent, de Barjavel : la sensation que tout échappe et s’échappera encore.

Mais nul texte ne défendra mieux ce prodigieux roman que le récit lui-même. »

Nicolas Gary – Actualitté

 

« Gilles Marchand nous offre un cinquième roman qui, s’il est parfaitement documenté, n’en laisse pas moins la place à la poésie et à cette humanité qui a fait sa marque de fabrique depuis Une bouche sans personne. Des gens ordinaires jetés dans la Grande Histoire et qui tentent de croire que la vie l’emportera.  »

Henri-Charles Dahlem – Focus littérature

 

« Récit efficace, style impeccable – une dose d’humour, un soupçon de gouaille, un méticuleux sens du détail – personnages vibrants.
Mais la grande réussite est sans doute l’habile construction romanesque où s’enchaînent les histoires, drôles ou bouleversantes, sans jamais tomber dans le sordide et sans dissimuler les horreurs des combats. »

Jean-Baptiste Gendarme, Revue Décapage

 

« J’ai pensé aux fantômes de mon enfance qui s’animaient dans ses mots. Celles de ma famille et de toutes les familles de France. Alors oui c’est dingue. Mais c’est surtout magnifique. »

Nicolas Houguet

 

« À la fois enquête policière, grande histoire d’amour, réflexion sur la guerre, c’est le roman le plus sage et le plus fou de Gilles. Les premiers lecteurs de ce texte s’enflamment pour lui. »

David Meulemans et Nicolas Winter – Just a Word

 

« Un roman puissant, un style maîtrisé, avec un beau travail de mémoire historique. »

Et s’il n’en restait que 100 – Librairies Ensemble

 

« Gilles Marchand signe un roman très documenté, poignant, tout en contraste où se mêlent légèreté et gravité, fantaisie et poésie. Une histoire d’amour incroyable et touchante, entravée par la guerre, sur fond d’accordéon […]. On ferme le livre , ému aux larmes et on le conseille au plus grand nombre. Si les romans d’Annie Ernaux remuent les lecteurs, ceux de Gilles Marchand touchent tout autant ; laissant leur empreinte durable, ils méritent le bouche à oreille ! Livre en mémoire de ce deuil collectif de la Grande Guerre. »

Nadine Doyen – Traversées, revue littéraire

 

« Un roman magnifique sur la guerre servi par la plume poétique et lumineuse de Gilles Marchand. Absolument superbe. »

Julieth – Cultura Saint-Maximin-Sur-Oise

 

« C’est beau. Triste. Horrible. Magnifique. Deux cents pages de guerre et d’amour. Deux cents pages pour retrouver un homme perdu dans la boue, parmi des milliers d’autres. C’est la rentrée littéraire des éditions Aux forges de Vulcain et encore une fois, c’est une merveille. »

Mélanie – Gibert Joseph Paris

 

« Gilles nous cueille là où on ne l’attend pas à chaque nouveau livre mais il le fait toujours avec son style inimitable, mélange de douceur, de poésie, de réalisme magique, de tendre folie et d’un regard tellement chargé d’humanité qu’il peut changer les pires moments d’une vie en épisodes chargés d’amour et d’espoir. »

Aurélie Barlet – Librairie La Pléiade

 

« Un livre à lire, à faire lire, à relire. Merci Gilles Marchand. »

Nathalie Iris – Librairie Mots en Marge

 

« Avec son nouveau roman, Le Soldat désaccordé, Gilles Marchand nous livre peut être son plus beau texte. Le plus percutant. Le plus onirique . Celui qui transcende les thèmes qui lui sont chers. […]
Le Soldat désaccordé, c’est à la fois une enquête prenante. Une histoire d’amour. Un poème sensoriel. C’est beau et c’est grave. Surtout; c’est un roman profondément Humain. »

Guillaume Le Tirilly – Time For Hanaé

À propos de Gilles Marchand

Gilles Marchand est né en 1976 à Bordeaux.

Batteur dans un groupe de rock, il se tourne vers l’écriture de nouvelles en 2010. Son premier roman, Le Roman de Bolaño en 2015 aux éditions du Sonneur, est écrit en collaboration avec Éric Bonnargent, et suscite l’enthousiasme des libraires et des lecteurs du romancier Roberto Bolaño.

C’est avec son premier roman solo qu’il rencontre un grand succès : Une bouche sans personne est publié en 2016. D’abord sélectionné parmi les « Talents à suivre » par les libraires de Cultura, il remporte le prix Libr’à Nous, le Coup de cœur des lycéens du Prix Prince Pierre de Monaco en 2017 et le prix du meilleur roman francophone Points Seuil en 2018.

Son deuxième roman, Un funambule sur le sable, publié en 2017, est un succès et impose cet écrivain original, qui mêle réalisme magique et humanisme, comme l’héritier de Boris Vian, Romain Gary et Georges Perec.

En 2018, il recueille les nouvelles qu’il a publiées dans divers collectifs aux éditions Antidata au sein d’un seul volume, qu’il étoffe d’inédits : Des mirages plein les poches. Ces textes reçoivent le prix du premier recueil de nouvelles de la Société des Gens de Lettres.